Maïté Molla Petot

Thérapeute pour humains et animaux
Formatrice - Auteure

06 78 57 49 97
maite.molla@gmail.com
186 impasse malfosse, 88420 Moyenmoutier
Consultations sur rdv
mardi, jeudi et vendredi de 10h à 12h, et de 14h à 18h
Et samedi de 10h à 15h

Cannabis : la plante sacrée qui sauve des vies, et une civilisation entière

Je commencerai cet article par un chouette article, court et efficace sur le sujet :

« Jusqu’en 1833, le Cannabis Sativa était la plus grande culture agricole au monde, et d’innombrables produits différents pouvaient être obtenus à partir de cette plante car la plante de chanvre possède la fibre naturelle la plus solide au monde.

De là, vous pouvez obtenir des tissus, des huiles, des médicaments et du papier. Jusqu’en 1900, la plupart des tissus étaient en chanvre, et environ 50% des médicaments sur le marché, pendant la majeure partie de la seconde moitié du 19e siècle.

Plus de 25 000 produits cellulosiques (de la dynamite à la cellophane). Mais dès 1900 aux États-Unis, des notes surprenantes commencent à apparaître dans les journaux qui attirent l’attention sur les dangers de cette maudite plante qui rend les Noirs fous et leur fait jouer « la musique du diable »: c’est alors que le blues est né.

Et un patient guéri, qui peut aussi s’habiller, manger et puiser de l’énergie dans la plante, était un client perdu. Ainsi, le cannabis ou le chanvre a été interdit sous toutes ses formes. Il ne pouvait pas concurrencer les industries naissantes du coton, des aliments transformés et du pétrole.

Au fil du temps, on l’a appelée « marijuana », une allusion désobligeante aux Mexicains (les premiers à apporter cette plante aux États-Unis) qui la consommaient en fumant après des heures de dur labeur.

À ce jour, la substance qui tue le plus de personnes dans le monde (il bat le sida, l’héroïne, le crack, l’alcool, la cocaïne, les accidents de la circulation, le feu et le crime réunis) est le tabac. Cependant, dans de nombreux pays, il reçoit des subventions de l’État et des engrais radioactifs sont également utilisés dans sa production.

Le tabac tue près de 8 millions de vies par an dans le monde ; alcool plus de 3 millions. La caféine est également responsable de près de 10 000 décès chaque année et de 7 500 autres personnes (aux États-Unis seulement) tuées par des analgésiques.

Si l’on pense à la dépendance, par exemple, avant le cannabis, les niveaux de dépendance (selon l’Organisation mondiale de la santé elle-même) incluent la nicotine, l’alcool, l’héroïne, la cocaïne, les analgésiques et le café. Quatre des six substances répertoriées (auxquelles du sucre peut être ajouté selon de nouvelles recherches) sont légales. Étonnamment, les substances les plus nocives sont légales et les substances qui profitent à l’homme du commun sont strictement interdites. Il est temps de comprendre » Mariusz Hołownia

Je poursuivrai en vous recommandant de visionner à tout prix CE documentaire. Un des meilleurs du genre. Vous ne pouvez pas vous rendre compte de l’importance de la plante répondant au scientifique latin de Cannabis si vous n’avez pas regardé cela (documentaire « La Cannacée ») :

Documentaire « La Cannacée »

Et je invite vivement à vous soigner par CBD, légal en France : j’en avais déjà parlé dans cet article de mon blog sur les cures qui sauvent la vie.