Maïté Molla Petot

Thérapeute pour humains et animaux
Formatrice - Auteure

06 78 57 49 97
maite.molla@gmail.com
186 impasse malfosse, 88420 Moyenmoutier
Consultations sur rdv
mardi, jeudi et vendredi de 10h à 12h, et de 14h à 18h
Et samedi de 10h à 15h

Des tests PCR pour détecter les infections ?

[Article lire jusqu’au bout car à la fin j’ai fait un « rajout du 13 mai 2021 » avec la conclusion de l’histoire]

Vous êtes nombreux ces derniers jours [en avril 2021] à me demander ce que je pense de ceci :

Une image montrant des tests PCR dont certains sont estampillés « positifs » et d’autres « négatifs » alors qu’ils n’ont pas encore servi. Autrement dit, cette image veut montrer que dès leur fabrication les tests sont faits pour être positifs ou négatifs à la lecture.

Voilà ce que j’ai à en dire : je ne sais pas si c’est vrai, mais c’est PLAUSIBLE. Ce pourrait (je dis bien « pourrait ») être une explication au comment on truque les tests PCR. Car, les résultats sont truqués, ça c’est sûr, ce n’est plus à prouver. Reste à comprendre comment.

On le sait très bien, les résultats des tests PRC ne signifient RIEN au sujet des infections. Les tests PCR sont efficaces pour d’autres choses (ils sont notamment utilisés dans la recherche en biologie, ils existaient déjà depuis longtemps au moment où j’ai fait mes études, je me souviens avoir appris leur fonctionnement et tout) mais PAS pour détecter des infections. Beaucoup de spécialistes en témoignent (y compris l’inventeur des tests PCR lui-même). Et beaucoup de gens aussi qui reçoivent des résultats aberrants, comme par exemple cette femme dont la vidéo a ensuite été censurée, qui s’est amusée à faire un test le matin à un laboratoire (résultat positif alors qu’elle se portait comme un charme) puis un deuxième test le lendemain à un autre labo (résultat négatif cette fois).

De mon côté, je peux témoigner de ceci : déjà, de nombreuses personnes auxquelles on dit que le test est obligatoire, par exemple pour passer une frontière, ne font pas de test et passent la frontière sans encombre car les contrôles sont peu nombreux voire inexistants.

Ensuite, une connaissance s’est rendue un matin à un laboratoire de Meurthe et Moselle pour faire un test PCR : on lui prend sa carte vitale, son nom, etc à l’accueil. On le fait patienter en salle d’attente. Et là, l’infirmière sort de la petite salle attenante et annonce qu’ils n’ont plus de tests en stock, « revenez demain ». Le monsieur rentre donc chez lui sans avoir fait de test. Pourtant il reçoit bien les résultats un peu plus tard ! Et on lui annonce qu’il est positif !! Histoire vraie. Dommage que cet homme ne témoigne pas devant caméra…

Les résultats des test PCR ne sont corrélés à rien de réel : si le gouvernement mondial veut faire peur à une population, alors il dit aux dirigeants locaux (par exemple Macron et compagnie) de donner l’ordre d’augmenter le nombre de cas positifs, c’est tout !

Pour ceux qui comprennent l’anglais, une vidéo dénonçant le danger des tests PCR, notamment des nanoparticules d’argent (que vous pouvez voir dans la vidéo) que le test dépose ainsi tout près de votre cerveau, de votre glande pinéale, mais ce n’est pas tout (et ce n’est pas le pire ! Les tests auraient servi de premiers « vaccins » et donc propulsé de l’ARN dans le corps, fait circuler les premiers variants, etc) : https://www.brighteon.com/8b3e1986-1635-4db1-909a-99493f8e839d

Rajout du 13 mai 2021 :

Hier, lors d’un repas chez des amis, la ‘fin’ de l’histoire m’est enfin parvenue. Le couple d’amis chez qui nous étions a lui-même une amie qui s’est rendue en pharmacie il y a peu, dans l’intention d’obtenir des tests. La pharmacienne voit qu’il n’en ont plus en stock et décide d’appeler le fournisseur. Sauf que le haut-parleur du téléphone était enclenché… La cliente entend donc tout : la pharmacienne salue, puis demande s’il est possible d’avoir une livraison de tests PCR et l’interlocuteur à l’autre bout du fil répond « Oui, pas de problème, vous en voulez des positifs ou des négatifs ? » !!!! La pharmacienne se rend alors compte que le haut-parleur est enclenché, elle se dépêche d’appuyer sur le bouton pour l’arrêter, mais trop tard, la cliente (amie de mes amis) avait tout entendu ! Elle qui croyait en la validité des tests PCR a été guérie de cette croyance…

Donc, la photo au début de cet article et pour laquelle vous étiez si nombreux à me demander des renseignements est vraie ! En prime, ce que j’ai découvert ce soir -là, du 12 mai, m’a été à nouveau confirmé quelques jours après quand j’ai lu « Covid-19 Enquête sur un virus » de Philippe Aimar aux éditions Le jardin des livres.

Covid-19 Enquête sur un virus

Rajout du 16 mai :

Voici une vidéo qui parle de différents procès, dont celui contre les tests PCR et qui explique brièvement pourquoi ces tests sont inadéquats : vidéo sur les procès, dont tests PCR