Maïté Molla Petot

Thérapeute pour humains et animaux
Formatrice - Auteure

06 78 57 49 97
maite.molla@gmail.com
186 impasse malfosse, 88420 Moyenmoutier
Consultations sur rdv
mardi, jeudi et vendredi de 10h à 12h, et de 14h à 18h
Et samedi de 10h à 15h

Covid, vaccins contre le covid : avis et observations du Dr Thérèse Quillé au 12/06/2021

Envoi aux praticiens en HG

            Comme dans toutes les maladies virales et en particulier la grippe, la Covid, les épidémies disparaissent avec les beaux jours même s’il reste des cas sporadiques. Nous allons ainsi pouvoir rencontrer nos amis, notre famille, partir en vacances…

            Qu’avons-nous appris de cette maladie ? Elle est contagieuse et dangereuse mais seulement pour les personnes fragiles. Pour les personnes jeunes et surtout pour les enfants, elle ne présente pratiquement pas de danger.

Comme vous avez pu le noter dans la newsletter, j’invite les personnes qui souhaitent des moyens de se protéger de la Covid, qui ont des troubles suite à l’infection par la Covid, qui se posent des questions sur les vaccinations de la Covid… de s’adresser aux praticiens en HG.

            Prévention de la Covid et des autres infections (grippe, rhino…) (vous pouvez vous-mêmes utiliser le TRM pour vérifier les effets de ce que je recommande) :

            Gouttes aux essences, (naturactive, laboratoire Pierre Fabre) 15 gouttes matin et soir pendant toute la période où on craint une contamination.

            Les gouttes aux essences peuvent aussi être déposées sur un radiateur et ainsi assainir l’air.

            Le port du masque est peu efficace (sinon, l’épidémie se serait arrêtée), surtout en plein air et il empêche une bonne oxygénation. Le confinement strict empêche certes la contamination, mais il ne permet pas la vie, les contacts sociaux… qui sont nécessaires pour développer une bonne immunité.

            Le temps de l’été sous nos climats limite beaucoup les atteintes infectieuses : pas d’épidémie de grippe l’été… ni de Covid.

            Traitement de la Covid :

            Au début la Covid se manifeste comme une infection grippale : fièvre, courbatures, fatigue, sueurs, frissons…

En HG, nous allons rechercher le germe en cause ici « Covid ». Nous traiterons l’origine de la Covid comme ce que nous faisons en HG avec tout symptôme. Nous vérifierons ensuite : « Covid », « je risque de transmettre la Covid »… et nous traiterons les troubles restants.

            Au stade d’orage cytokinique, ou syndrome anaphylactique : difficultés à respirer, toux, fièvre, courbatures, diminution de la saturation en oxygène… Traitement de : « syndrome anaphylactique » ou « orage cytokinique » (ce qui fait le plus baisser le bras). La recherche des origines se fera par la suite quand la personne ira mieux. Bien évidemment vous ferez aussi appel si nécessaire aux urgences. Traiter en HG n’empêche aucunement le recours à d’autres traitements s’ils s’avèrent nécessaires.

            Puis, action sur les différents organes touchés par la Covid : l’insuffisance rénale, les poumons, les vascularites, les troubles de la coagulation, les atteintes nerveuses, les atteintes de l’olfaction… En fonction du patient.

            Les formes récidivantes : je n’ai pas observé de récidives de la Covid jusque maintenant, (sauf chez les personnes vaccinées avec ARN messager) par contre j’ai observé des « Covids longs », avec des poussées plus aigues par moment.

            Dans les formes de Covid long, dans les troubles persistants après infection par la Covid, rechercher  et traiter : « séquelles de Covid », « forme de Covid long » et « rechute de la Covid » si vous le trouver au TRM.

            Les vaccins : 

            Faut t’il se faire vacciner ? Si vous avez peur d’être atteints, si vous avez peur de contaminer vos proches, faites-vous vacciner, mais avec un vaccin qui vous immunise (Astrazeneca, Johnson et Johnson, …) mais pas avec un vaccin à ARN messager (Pfeizer ou Moderna) avec lequel vous pourrez contaminer vos proches… et même faire des formes sévères après recontamination !

            A noter que pour les personnes de moins de 40 ans en bonne santé, l’atteinte par la Covid a moins d’effets secondaires, à court et à long terme que la vaccination contre la Covid quelle qu’elle soit. La meilleur mesure de santé publique pour moi serait donc de laisser les jeunes se contaminer : leur immunité sera ainsi acquise à moindre risque.

            La majorité des vaccinations contre la Covid en France se font avec les vaccins à ARN messager (Pfeizer, Moderna). Mais les personnes qui ont reçu ces injections continuent à pouvoir attraper la Covid et à pouvoir contaminer leurs proches. Dans les maisons de retraite où tout le monde est vacciné, il continue à y avoir une circulation des virus de la Covid et des personnes gravement atteintes. On leur recommande de continuer à porter le masque, à respecter les gestes barrière. Pourquoi ? L’injection d’ARN messager perturbe le fonctionnement normal des ribosomes qui sont les lecteurs, traducteurs de l’ARN messager pour donner l’enchainement des acides aminés et en faire des anticorps. Les anticorps continuent à être fabriqués, ils sont dosables dans le sang, mais ne sont pas efficaces. Plus grave : les ribosomes se retrouvent incapables de continuer à fabriquer des anticorps efficaces contre d’autres maladies infectieuses : rougeole, grippe, zona… Heureusement, l’HG, en travaillant sur « séquelles de l’injection d’ARN messager » permet aux ribosomes de redevenir fonctionnels. (A noter qu’une nouvelle vaccination avec l’ARN messager nécessitera une nouvelle HG pour retrouver l’immunité).

            Les autres vaccinations : AstraZeneca, Johnson et Johnson, ont certes des effets secondaires immédiats, mais pas plus que Pfeizer, et ne perturbent pas la fabrication des anticorps. Mais les médias pendant 2 mois n’ont relaté que les effets secondaires d’AstraZeneca sans dire qu’il y en avait autant sinon plus avec Pfeizer !

            Avant la vaccination, l’HG pratiquée avec le nom du vaccin permet d’éviter les effets secondaires : fièvre, courbatures, fatigue…

            Mais même si l’HG a été faite avant la vaccination, il faut, après la vaccination par ARN messager pratiquer une HG avec : « Séquelles de l’injection d’ARN messager ». Les troubles de l’immunité qui apparaissent entre 8 jours et un mois après l’injection disparaissent alors, comme vous pouvez le vérifier au TRM. Ainsi les personnes vaccinées par Pfeizer ou Moderna seront réellement immunisées contre la Covid et retrouveront leur immunité antérieure à la vaccination : ils seront à nouveau immunisés contre la rougeole, le tétanos par exemple

            Autres questions posées sur les vaccinations :

            Une personne vaccinée peut-elle induire des troubles aux personnes autour d’elle ? Non pas physiquement. Par contre si vous savez que vos proches ont été vaccinés et que vous avez peur pour eux par exemple, si vous êtes contrariés… vous pouvez vous en rendre malade, mais ce n’est pas dû au vaccin lui-même, mais à votre peur, votre colère, votre incompréhension….

            Autre découverte : une personne, avertie contre les effets du vaccin Pfeizer a dû le faire tout de même (pression diverses). Avant de le recevoir, elle s’est mise en état de présence, reliée à l’énergie universelle, en pensant qu’elle ne prenait que ce qui est bon pour elle (comme certaines personnes le font pour les chimiothérapies qu’elles reçoivent pour traiter un cancer). Quand j’ai vérifié au TRM, elle n’avait pas de perturbation de ses ribosomes, ni de son immunité. A méditer…