Maïté Molla Petot

Thérapeute pour humains et animaux
Formatrice - Auteure

06 78 57 49 97
maite.molla@gmail.com
186 impasse malfosse, 88420 Moyenmoutier
Consultations sur rdv
mardi, jeudi et vendredi de 10h à 12h, et de 14h à 18h
Et samedi de 10h à 15h

Nous pouvons vivre sans pass sanitaire !

Alors que le vote s’est déroulé dans la nuit, histoire de passer ‘inaperçu’ (un premier vote avait conduit au rejet du pass sanitaire alors évidemment le gouvernement a fait re-voter la mesure jusqu’à ce que ça passe), nous apprenons ce matin que le pass sanitaire est maintenant officiel.

Déjà : ne paniquer pas, et ne cédez pas au chantage au vaccin, ce monde va s’écrouler d’une manière ou d’une autre. Tout ce que nous voyions arriver en début d’année est toujours d’actualité. Ne déprimez pas, nous nous en sortirons. J’ai toujours été claire avec chacun d’entre vous, dès mes premières newsletters sur le sujet : il faudra plusieurs années pour se sortir vraiment de la dictature. Mais nous y arriverons.

Ensuite, voyons qui dans nos chers élus a voté pour et qui a voté contre ce pass : lire l’article

Enfin, commençons dès maintenant à nous organiser pour vivre en dehors de ce pass et tant pis si le monde se trouve coupé en deux provisoirement (le « provisoire pouvant durer, je le répète, quelques années) : animap commence à référencer les prestataires qui n’exigeront ni dépistage ni vaccination. D’autres initiatives naissent partout dans le monde comme ces pays moins sous l’emprise de la Dictature qui envisagent, par exemple, de créer des compagnies aériennes qui ne voyageront qu’entre pays libres, sans rien exiger non plus des passagers. Etc. Etc. Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde, et gardons le moral !

Et pour ceux qui veulent savoir comment ça va se passer avec le pass, regardez cette vidéo. Il n’y aura JAMAIS de retour à « la vie d’avant », on va juste tomber dans le contrôle de plus en plus.

Rajout du 15/06/2021 :

A Marseille, l’immense majorité des restaurants ouvrent SANS demander le pass sanitaire et sont complets. Seuls 4 affichent qu’ils demandent le pass et sont… vides !

Vous voyez, on peut vivre sans pass. Il suffit… de vivre sans. TOUT SIMPLEMENT. Je soigne les gens et j’accueille mes stagiaires sans pass. Tout simplement. Je continue ma vie avec des gens qui continuent la leur. Tout simplement.

Et pendant ce temps, la vérité fait son chemin, même dans les journaux officiels !