Maïté Molla Petot

Thérapeute pour humains et animaux
Formatrice - Auteure

06 78 57 49 97
maite.molla@gmail.com
186 impasse malfosse, 88420 Moyenmoutier
Consultations sur rdv
mardi, jeudi et vendredi de 10h à 12h, et de 14h à 18h
Et samedi de 10h à 15h

Ecrivez à votre député pour empêcher l’obligation vaccinale

Vous trouverez dans cette pièce jointe à télécharger un document que vous n’aurez plus qu’à compléter en deux minutes (c’est du traitement de texte tout simple) et que vous pourrez envoyer par mail ou voie postale au député de votre circonscription :

Vous trouverez votre député ainsi que ces coordonnées ici : nosdeputes.fr

Pour ceux qui auraient du mal à ouvrir le document (sait-on jamais), je vous redonne le texte ici :

A [lieu], le [date]

[ Vos Prénom Nom, Adresse postale]

M/Mme le / la député(e) de la République,

Je m’adresse à vous aujourd’hui au sujet de la crise sanitaire qui frappe notre pays.

Comme bon nombre de mes compatriotes, j’assiste depuis le début de l’année aux errements du gouvernement face à l’épidémie de Covid. Désinvolture, dissimulation, contre-vérités, décisions incompréhensibles, autoritarisme semblent être les maîtres mots de sa politique. D’aucuns y voient surtout de l’incompétence.

Alors qu’un deuxième confinement vient de prendre fin, on nous annonce déjà son prolongement « en même temps » que l’opération de vaccination industrielle de la population se déclenche.

Dans un premier temps, des voix laissaient entendre que la vaccination serait obligatoire, contribuant à créer un climat d’incertitude délétère. Le chef de l’Etat a ensuite indiqué que la vaccination ne serait pas obligatoire mais cette déclaration ne saurait, à mes yeux, constituer une garantie solide contre un revirement.

Vu la forte pression exercée par les pouvoirs publics, il existe un danger évident d’une dérive autoritaire visant à imposer la vaccination de force par tous moyens coercitifs insidieux tels que le « Passeport vert ». Les conséquences de telles mesures seraient dévastatrices et pourraient créer les conditions d’un véritable « Apartheid vaccinal » en France.

La vaccination n’est pas altruiste et doit rester un choix individuel. Il appartient à chaque citoyen de décider seul s’il juge opportun ou non de se faire vacciner.

J’estime donc qu’il est aujourd’hui de votre devoir, comme représentant du peuple, d’interpeller le

Gouvernement sur la question de la vaccination et d’exiger de sa part un engagement clair et définitif sur les deux points suivants :

1 – le plein respect de l’article L1111-4 de la loi n°2002-303 du 4 mars 2002, qui stipule que « Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment »,

2 – la garantie qu’aucune forme de discrimination ne sera imposée aux personnes qui refuseront ce traitement.

J’ajoute que je serais extrêmement attentif/ve à la suite que vous voudrez bien donner à ma requête.

Veuillez croire, Madame, Monsieur, en l’assurance de ma considération distinguée.

[Vos PrénomsNoms]

[Votre signature]